12 Heures de la Chinelle : KTM armé jusqu’aux dents

KTM et les 12 Heures de la Chinelle, c’est une longue histoire d’amour. La marque autrichienne y est généralement plus que bien représentée et cela sera une fois de plus le cas ce week-end à l’occasion de la 39ème édition de la mythique épreuve d’endurance tout-terrain. Pour retrouver la plus haute marche du podium qui lui a échappé lors des deux dernières éditions, la marque sera présente à Franchimont ces 11 et 12 août avec pas moins de trois équipages de pointe. Deux machines disputeront en outre le tout nouveau classement “Jeunes”, réservé aux pilotes âgés de 15 à 18 ans.

“Après deux victoires consécutives en 2014 et 2015, nous sommes restés sur notre faim et nous nous sommes donné les moyens de retrouver le chemin de la victoire”, affirme un Mikaël Despontin qui ne cache pas ses ambitions. “Nous avons tout pour briller ce week-end à Franchimont sur une édition des 12 Heures de la Chinelle qui sera vraisemblablement éprouvante pour les machines comme pour les pilotes”, poursuit le responsable des équipes officielles KTM. “Les mécanos, kinés, ostéopathes, cuisiniers et autre panneauteurs,… sont autant de personnes qui seront ce week-end au service de nos pilotes afin de leur permettre de donner le meilleur d’eux-mêmes sur la piste tout en restant concentrés à 100% sur leur course. Au total, nous serons une quarantaine à travailler en coulisses.”

Une équipe rodée en bord de piste et des pilotes tout aussi expérimentés pour prendre le guidon des machines autrichiennes pour le tour d’horloge. Sur la 3ème marche du podium l’an dernier, la 450 EXC-F préparée par Dany Leloup sera pilotée par l’enduriste Andrew Leloup, le champion de Belgique de motocross en titre Dietger Damiaens et l’ogre du Supermoto belge Kevin Viellevoye. Trois profils complémentaires et trois pilotes particulièrement rapides à suivre avec attention au guidon de la KTM numéro 44.

Ancien vainqueur de l’épreuve, Kevin Gauniaux sera l’un des hommes à suivre ce week-end à Franchimont. Il pilotera une KTM 300 2-temps à injection.

Autre team de pointe, celui formé par Antoine Magain, sur la deuxième marche du podium des deux dernières éditions mais toujours en quête d’une première victoire à Franchimont, le Suédois du championnat du monde junior d’enduro Michaël Persoon et le très rapide Jeffrey Dewulf, l’un des hommes forts du très relevé championnat allemand ADAC MX Masters. Les trois hommes partageront le guidon d’une 450 EXC-F préparée aux petites oignons par Hugues Dedobbeleer.

Dedob’ préparera aussi une 300 2-temps à injection pour le trio composé de Kevin Gauniaux, double vainqueur de l’épreuve, du crossman amateur David Seggers et de Giordano Natale, engagé pour sa part sur le championnat d’Europe de motocross EMX300.

Aux côtés de ces trois équipages qui joueront vraisemblablement les premiers rôles ce week-end, KTM Belgique a choisi d’engager deux machines dans la nouvelle catégorie réservée aux pilotes âgés de 15 à 18 ans. Avec là aussi, la ferme intention de jouer la victoire. Au guidon d’une 250 EXC-F, les anciens vainqueurs de la Mini-Chinelle Aubry Lillo et Julien Touchèque feront équipe avec le leader du classement provisoire espoir du championnat de Belgique d’enduro.

Enfin, c’est avec une petite 125 XC-W que les très jeunes Arthur Sente (16 ans), Mathéo Léonard et Léopold Lefèbvre (15 ans) tenteront de figurer en bonne position sur la ligne d’arrivée de la 39ème édition des 12 Heures de la Chinelle.

Plus d'info: http://www.fmb-bmb.be/fr/event/la-chinelle-3

Texte et photo: www.mxmag.be

Mercredi, Août 8, 2018