Les vedettes donne au championnat open MX un éclat particulier

Hier soir, dans le cadre magnifique du château de Huizingen, la présentation de presse du Belgian Masters of Motocross 2014 a eu lieu. Léon van Gestel et Olivier Evrard ont fait la présentation et des interviews avec le promoteur, les 5 organisateurs et les pilotes élites présents (Jeremy Van Horebeek, Joel Roelants, Steve Ramon et Jens Getteman). Ken De Dycker s'était excusé car vu sa blessure actuelle il ne pouvait pas encore conduire. Il sera donc 'out' pour quelques semaines et ne prendra pas le départ à Mons.

C’est ce dimanche à Mons-Ghlin que s’ouvre le championnat open de MX ‘Belgian Masters of Motocross’. La lutte pour le titre se révèle particulièrement intéressante, par la participation des meilleures Belges et étrangers.

Jeremy Van Horebeek ( la révélation de l’avant saison 2014, le champion d’Italie), Damon Graulus, vainqueur du guidon d’or et champion de Belgique 2013 en MX2, Kevin Strijbos, l’ex-champion du monde Steve Ramon, Joël Roelants et celui qui défendra son titre 2013, Ken De Dycker. Voilà toutes les vedettes qui seront présentes au départ de ce championnat open des ‘Belgian Masters of Motocross’. En plus de ces noms, quelques vedettes étrangères participeront en donnant beaucoup d’honneur et en se valorisant eux même à ce championnat 2014. Cette lutte pour le titre comporte cinq épreuves et c’est le’ A.M.C. Mons qui ouvre les hostilités ce dimanche 6 avril.

“C’est un vrai championnat de Belgique”, dixit Stijn Rentmeesters secrétaire général de la FMB, “ce qui nous différencie d’autres pays comme la France, l’Italie, la Hollande, c’est bien la largeur du plateau des participants.” Jeremy Van Horebeek, Kevin Strijbos et Joël Roelants ( qui après une moins bonne saison 2013 s’est bien repris) sont momentanément 2ème, 6ème, et 10ème du classement provisoire du championnat MXGP 2014. Deux fois champion du monde Steve Ramon s’est bien remis après un grave accident en 2011 et une longue rééducation, il a déjà terminé 3ème de l’enduro du Touquet en 2014. Le défenseur du titre Ken De Dycker (n° 3 du championnat du monde de MX 2013), doit gérer cette avant saison avec des problèmes de blessures, il devra renoncer à cette première confrontation, vu qu’il s’est brisé un os du pied en tombant dans les escaliers, ce qui rendra la défense et reconquête de son titre difficile.
Il semble que la lutte pour le titre 2014 sera passionnante, avec la participation de quelques étrangers à considérer comme outsiders comme le pilote Shaun Simpson (GB) et David Guarneri (It), classées 8ème et 15ème au classement MXGP 2013. Cette année les étrangers qui participeront au championnat open, donneront par leur présence encore plus de prestige au ‘Belgian Masters of Motocross’. Les organisateurs sont encore en négociations avec certains pilotes, (extra muros). À Kester (29 juin) par exemple c’est le double champion du monde de MX2 Jeffrey Herlings qui se joindra à la lutte avec les top Belges du MXGP.

Challengers

“Que la FMB-BMB puisse encore organiser ce championnat est en fait largement lié au fait que nous sommes le seul pays où les pilotes sont engagés moyennant une prime de participation aux pilotes du top”, dixit Stijn Rentmeesters. À côté de cela la FMB-BMB a
rédigé un barème de prix de façon à ce qu’il y ait vraiment une lutte garantie pour le classement. La FMB- BMB a établi deux catégories de pilotes: les pilotes élites (ceux qui participent au championnat du monde de MX et le étrangers) et les challengers (les pilotes Belges qui n’ont pas encore participé au championnat du monde). “Nous avons doublé les prix des pilotes élites et voire triplés le barème pour les challengers”, dixit Stijn Rentmeesters.
Ce système permet aussi aux challengers de se mèler à ceux qui roulent au championnat du monde. Dans plusieurs pays ce système n’existe pas, ce qui accentue la différence entre élites et challengers, de sorte que l’on peut moins parler de compétition passionnante. Notre système permet aux challengers de s’améliorer au contact des pilotes d’élites. Peu de pilotes dans d’autres pays ont l’occasion de se mesurer à des participants au championnat du monde.

Professionalisation

La FMB-BMB s’engage aussi plus dans le sens de la professionalisation, depuis 2013 la fédération travaille avec le promoteur Edmond Detry. Le nom du championnat avait déjà changé l’an dernier et se nomme ‘Belgian Masters of Motocross’. Malgré la perte de deux sponsors, Mr Edmond Detry sera à nouveau présent avec une structure professionnelle. Celle-ci sera même plus pro puisque le podium sera érigé en deux étages assurant ainsi une meilleure couverture de visibilité du championnat, via www.mx-belgium.be. Il produira aussi des images télé des 5 manches et la RTBF produira un magazine de 24 minutes (l’an dernier 13 minutes). Il y a aussi un accord avec le VRT pour le partage d’images.
Mr Detry s’engage aussi à soutenir les organisateurs de ce championnat et prend en charge une partie de leurs tâches, comme la promotion, les accréditations de la presse, l’organisation d’un centre de presse, avec téléphone et connexion internet.
“De cette façon nous pouvons réaliser un image consistant du championnat. Mais le plus grand travail est réalisé par nos organisateurs, et sans ces 5 organisateurs il n’y aurait pas de championnat de Belgique”, dixit Stijn Rentmeesters. “Ils s’occupent d’obtenir toutes les autorisations, ils construisent le circuit, des parkings, de la vente des tickets d’entrée, des sponsors locaux, ils attirent les étrangers, et font la promotion locale de leur évènement.”

Les pilotes élites du Belgian Masters of Motocross

Les pilotes élites du championnat seront (coureurs des GP): Ken De Dycker (Lubbeek), Kevin Strijbos (Wuustwezel), Jeremey Van Horebeek (Lot), Joël Roelants (Grobbendonk), Jens Getteman (Welle), Damon Graulus (Vossem) et Steve Ramon (Jabbeke).
Les Challengers notamment: Jurgen van Nooten (Retie), Marvin Van Daele (Mol), Nick Triest (Lommel), Jeffrey Dewulf (Jabbeke) , Kristof Salaets (Begijnendijk), et Jeremy Delincé (Beaufays)

Calendier du Belgian Masters of Motocross

6 avril             Mons (Royal Mons AMC)

1 mai              Moerbeke-Waas (MC Scheldeland)

29 juin            Kester (AMC De Toekomst)

24 aôut           Orp-le-Grand (AMC Orp)

21 septembre  Mont-Saint-Guibert (RMC Pierreux)